retour

Pigments and The Clarinet Choir

  • hip-hop
  • jazz
  • sextet

  • Nina Kibuanda Slam
  • Guillaume HazebrouckPiano et claviers
  • Olivier CaroleBasse et chant
  • Julien StellaClarinette et beatbox
  • Olivier ThéminesClarinette
  • Nicolas AudouinClarinette

"Pigments and The Clarinet Choir c’est un concert slamé intense, un moment de fusion poétique et musicale qui bouscule et apaise à la fois. Avec à sa tête le pianiste-compositeur Guillaume Hazebrouck, Pigments et The Clarinet Choir réunit une orchestration atypique autour de la présence charismatique du slameur Nina Kibuanda. A partir d’une rythmique inédite, -claviers, basse, beatbox, doublée d’une section de clarinettes, le sextet afropéen compose un mix Jazz/Slam percutant dédié à la poésie graffiti de Léon-Gontran Damas.  Précurseur du mouvement de la négritude, le poète guyanais Léon-Gontran Damas crée le scandale en 1937 avec la publication de son recueil Pigments dans lequel il se révolte contre l’éducation créole, le colonialisme et l’assimilation. Considérant les problèmes du racisme à l’échelle planétaire (« race », religion, langue, nationalité et préférence sexuelle confondues), il signe déjà la post-négritude tant il considère qu’il faut aller au-delà des dualités (blanc/noir, riche/pauvre, homme/femme). Selon Daniel Maximin « il est un des plus méconnus, un des plus grands poètes du monde caribéen. Il est le poète de la sincérité absolue, de la mise à nu. Le seul qui ait osé parler d’amour au milieu de la décolonisation… ». Le groupe sortira en décembre 2021 son premier album sur le label nantais YOLK (Victoires du Jazz - label de l’année 2019). Le livret de cet album dédié à la poésie de Léon-Gontran Damas, intégrera les participations des auteurs et autrices Yala Nadia Kisukidi, Kathleen Ghyssels, Lisette Lombe, Gaêl Octavia, Jean d’Amérique, Matthieu Glissant, Julien Delmaire, Nii Ayikwey Parkes à qui nous avons proposé de répondre aux textes de Léon-Gontran Damas dans une sorte de call and response poétique. "

NEWSLETTER